PUC Juniors : Champions d'Europe au PONY Palomino

Notre équipe 18U, championne IdF en titre, est partie à Stuttgart le weekend du 27 au 30 avril pour participer à la première édition de l’European Zone Championship organisé par la PONY LEAGUE Palomino (18U).

Nos Juniors n’ont pas fait le déplacement pour rien puisqu’ils ont remporté ce tournoi devant les Mets de Londres, les Reds de Stuttgart, l'équipe nationale Suisse, les East European All Stars (Lituanie / Bielorussie) et les Brabant United (Netherlands).

La team était composée de Phillip BIRD, Arthur DIONNET, Gaétan ECOLE, Ewan HAUSER, Samy JAMOUS, Kevin KHEMACHE, Pierre MONBEIG, Ismaïl PONTIAC, Erwan Prieur, JD Rabearivelo, Jules RETIF, Paul STUKAS et renforcée par Lucas KHEMACHE (Wildcats de Colombes/Pôle Montpellier) et de Mathéo LAUNAY (Templiers de Sénart). Bravo à tous ces champions !

Samy Jamous a été nommé le MVP du tournoi, avec des superbes performances au baton (.500 / .583 / .550 / 1.133), sur le monticule (5.1 manches contre les All Stars de l'Europe de l'Est) et au champ (au shortstop et receveur).

Mais tout n'a pas été simple.

L’équipe a perdu son premier match face à l'équipe nationale Suisse qui nous a littéralement écrasés, 19 - 0. Non, vous avez bien lu ! Ce n'est pas une faute de frappe ! (match joué à 8h du matin le samedi 28 : on aurait dit que l'équipe était restée au lit !)

Il a fallu oublier ce premier match, se recentrer, tourner la page et retrouver la gagne !

Le second match était contre les Mets de Londres, qui avaient vaincu les Reds de Stuttgart. Pierre Monbeig a starté et a fait une bonne première manche, malgré un point sur un BB et un coup sûr, mais la défense était derrière lui et le match était lancé. Paul Stukas a frappé une line drive en champ centre sur le premier lancer londonien, et l'attaque Parisienne s’est mise en route. Nous avons marqué 7 points dans la manche sur 3 BB puis 3 doubles de suite par Erwan Prieur, Mateo Launay et Lucas Khemache, puis deux autres BB et un simple hit par Samy Jamous. Après 3 manches, le PUC menait 9 - 2, ce qui nous a permis de digérer une manche difficile dans laquelle Londres a marqué 4 points, mais le PUC a bien résisté et a terminé par une victoire 10 à 7.

Pour la petite histoire, ce match a été décisif dans le tournoi puisqu’il a permis à Paris de passer 1er devant Londres (2nd), exæquo en termes de victoires (mais ça, on ne le savait pas encore !).

Le dimanche 29 avril, nous avions 2 matchs, le premier encore à 8h du matin, et le 2nd planifié pour 20h le soir. Le 1er match était contre nos hôtes allemands qui n'étaient pas du tout inclinés à nous faire de faveurs, car ils étaient toujours en lice pour le titre. Mais le PUC bien réveillé cette fois-ci, a pris tout de suite de l'avance dans la 1ère manche (4 – 0) derrière Lucas Khemache sur le monticule et une attaque rondement menée par Pierre Monbeig, Jules Diego Rabearivelo et Phillip Bird. Les Reds n'ont jamais abandonné et ont marqué 5 points, mais nos Pucistes ont continué à bien frapper et ont tiré avantage des erreurs allemandes pour marquer encore 6 points, grâce aux grosses frappes de Samy, Erwan et JD Rabe. Score final, 10 - 5 pour le PUC qui a profité de son temps libre pour faire une bonne sieste, se reposer et se recharger pour attaquer le dernier match de la journée contre les Lithuaniens et Biélorusses initialement prévu à 20h mais qui n’a commencé qu’à 20h45 car le match de l'équipe des Reds en D1 (Bundesliga) s’est prolongé plus que de raison !

La soirée s’est terminée bien après minuit après un match d'anthologie. Plus de 3h de match. Malgré une sieste réparatrice et une bonne prestation de Samy sur le monticule, les All Stars ont pris de l’avance (3 – 0) après 3 manches. Malgré cela, l'équipe n’a pas perdu confiance et a bien réagi dans le haut de la 4è manche, marquant 4 points sur les coups sûrs de Philippe Bird, Lucas Khemache, JD Rabearivelo et Paul Stukas, et malgré un beau double jeu des Lithuaniens. Dans la 6è manche, le PUC a marqué encore 3 points sur un seul coup sûr, en profitant des BB et erreurs de la défense orientale. Donc, après presque 2 heures de jeu (la limite de temps après laquelle on ne démarre pas de nouvelle manche) et 5 manches et demie, le PUC mène 7 - 3. Belle « remontada » de nos jeunes !

Mais quelques frappes plus tard qui ont permis de rentrer 3 points, les Lithuanians avaient un coureur en 3. Changement de lanceur côté PUC et deux derniers retraits faits, un lancer fou a permis l'égalisation (7 – 7). Ainsi, vers 23h, nous avons commencé les prolongations avec des coureurs placés en 1 et en 2. Dans le haut de la 7ème manche, l'attaque puciste a tout donné et a frappé rapidement : un triple par Kevin Khemache fait marquer 2 points, puis un autre par Philippe Bird, un double par Lucas Khemache, puis deux simples et quelques lancers fous soit 8 points en tout qui permettent au PUC de mener 15 à 7. Mais ce n'est pas fini ! Après une interruption de 10 minutes causée par l’apparition d’un lapin sur le terrain qui ne retrouvait plus la sortie !) les All Stars n’ont rien lâché et marquent 6 points avant que Phillip Bird ne fasse le retrait de soulagement qui a permis de terminer le match sur un score de 15 à 13. Une victoire à l’arraché, au mental !

Dernière journée, première grasse matinée, les jeunes sont fourbus et ont encore en eux les stigmates du match de la veille ! Notre dernier match est à 15h contre les néerlandais de Brabant United. Il s’avère plus facile que le précédent, le PUC marquant 8 points dans le haut de la première manche, puis la défense emmenée par Pierre Monbeig sur le monticule a limité l’équipe adverse à 3 points, puis notre attaque marquant 6 de plus, a permis un score final de 14 à 3. Ainsi, avec un record de 4 victoires et une défaite, le PUC était garanti de terminer 1er ex-aequo, mais nous n'étions pas sûrs de notre position vu notre lourde défaite contre les Suisses. Ces derniers qui avaient perdu le matin même contre Londres allaient jouer le dernier match du tournoi contre les Reds. Le PUC était bien sûr à fond derrière nos hôtes allemands qui ont joué un gros match et ont battu les Suisses 12 à 5.

La victoire des Reds contre les Suisses et notre victoire contre Londres, seule autre équipe avec 4 victoires dans le tournoi nous ont propulsés à la première place du tournoi. Un moment de bonheur inoubliable pour tous nos juniors ! Également une énorme expérience pour nos jeunes de rencontrer des clubs et des sélections de haut niveau, une ambiance extrêmement chaleureuse grâce aux Reds, organisateurs du cette première édition, mais aussi aux parents et amis supporters qui ont fait le déplacement.

Un seul bémol à ce WE mémorable, cette première édition du PONY LEAGUE Palomino Zone Europe n’étant pas qualificative, nos Jeunes ne participeront pas aux World Series à Laredo au Texas en août prochain. Mais comme nous sommes des optimistes de nature, nous avons tout espoir de faire partie du tournoi 2019 et de partir aux USA par la suite.

GO PUC GO